农业。 Otages de la nouvelle PAC

19
05月

L'injonction de Bruxelles de rembourser lesaidesperçuesde1992à2002ajouteauxfractédesdesexploitants。 还有更好的环境保护协议。

Cinq美分数百万欧元,prixàdébattre。 La France a doncouiàl'injonctionde Bruxelles et demande aux producteurs de fruitsetlégumesderendre les aides qu'elle leur a elle-mêmeverséesentre1992 et 2002. Un«oui mais»,certes,quand le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation amarteléqu'ilégocieralemontant delacréanceexigée。 Mais un«oui»toutdemême,quand Bruno Le Maire aaussipurlignéla«nécessitéabsolue»de se mettreenrèglevel les prescriptions de l'Unioneuropéenne(UE)。

Celles-ci interdisent formellementauxÉtatsmembred'accorderàleursagriculteurs - et sansautorisationpréalabledela Commission - des subventions susceptibles de favoriser les uns plus que les autres。 autrement dit,de fausser la concurrence,sacro-saint pilierdeséchangeséconomiquesintracommunautaire。 或者c'estprécisémentcequiestreprochéàlaFrance。

Jeudi dernier,Bruno Le Maire tentaitderéconforterlesmaraîchersleles arboriculteurs inquiets et leur promettait une aide d'urgence de 15 million d'euros - conforme aucadreuropéen,at-il tenu bondepréciser。 La tension semble du coupsensiblementretombée。 Mais pas la controverse,qui perdure quand les producteurs ne sontpasdécidésàpayer。

{{la question des aides}}

Beaucoup remettent en l'accusation de distorsion de concurrenceavancéeparBruxelles。 «Durantcettemémepériode,l'UE subventionnait massivement despaysfraîchementintégrés»,rappelle Raymond Girardi,secrétairegénéralduMODEF(Mouvement des exploants familiaux)。 Entre autres,l'Espagne et le Portugal,enéssurlemarchécommunen 1986.«Nous ne contestons pas le fait d'aider despaysàdesévelopper,préciseRaymondGirardi。 En revanche,nousdemandonsàcequ'il soit reconnu que ces aides ont effet sur la concurrence,quand elles influent directement surlaproductivité。 »

D'autant que les producteurs decesmêmes支付继续收费的社会和收费社会和社会主义的收入。 Facturéeprèsde13 euros en France,une heure decueillettecoûteinsi7 euros en Espagne。 Oùleprix du produit s'en ressent,demêmequela pression des importations。 En 2007,France Agrimer,organisme d'État,notait que la France,troisièmeproducteureuropéenaprèsl'Italieet l'Espagne,exportait 2,25百万de tons de fruitsetlégumespourune valeur de 2,25 milliards d'euros 。 Danslemêmetemps,elle importait 4,5百万de ton,pour une valeur de 4,24 milliards d'euros。 Unsoldenégatifde1,99 milliard d'euros,que n'arriventpasàdigérerlesproducteursfrançais,qui ont vu le prix de leurs produits chuter:le chou-fleur aura perdu 34%de sa valeur au cours descinqdernièresannées ,la courgette 31%,la tomate 38%,le melon 26%......

Adoptant un point devueeurolégaliste,Jean-Nicolas Brehon,Agricole pour la Fondation Robert-Schumann,avance un argument媲美。 «Une partie des aidescontestéesparl'Europeaétéutiliséepourpromouvoir les fruitsetlégumesspécifiquementfrançais,ce qui est interdit(1)。 Reconnaissons-le,estime-t-il。 Mais la France是一个有趣的论据,他们认真地说:d'abord,il seradifficileàl'Europede prouver quecettepériodeaétédésavantageusepourles fruitsetlégumesItalienset Espagnols,nos premiers concurrents,et avantageuse pourlesFrançais。 Ensuite,la France lui a potentiellementfaitéconomiserdel'agent,quand l'UE,àl'époque,se devait de racheter les stocks invendus。 »

{{laFranceciplinée}}

Légitimesou pas? Quoi qu'il en soit,cette injonction de remboursementaétérévéléeaumomentidéal,soulignent tous les observateurs。 Elleaétéimpéépill'Europe en janvier dernier,mais la France ne lafaitconnaîtreaupublicqu'enoût,un mois etdemiaprèslesélectionseuropéennesethorsdeportésdesbulletins devotecolériques。 En讨论depuis sept ans dans les couloirs de Bruxelles,l'UE auraquantàelleattendu la veilledesrenégociationsdela PAC(politique agricole commune),lesquellesdémarrerontle10 janvier prochain。 或者,ce qui va se jouer est gros。 «LadernièrePACa connudesréformes,mais lesenveloppesbudgétairesn'ontpasbougédepuis2002,代表Jean-Nicolas Brehon。 Ce ne sera pas le cas cette fois。 »En jeu:55毫欧元,不到10毫米修改法国的aujourd'hui,lamimièrebénéficièredela PAC。 La tractationseraserrée。 «Cette histoire enfonce un coin entre la France et l'Espagne»,estime Jean-Nicolas Brehon,pour qui,une alliance entre les deux支付auraitétédebon augure。

L'affairepermetégalementàlaFrance de montrer qu'elleestitulinéeetàl'UEd'en fairesonobrijée。 Elle permet,surtout,de pointer du doigt des producteurs de fruitsetlégumesdéjàaccésésparune crise au long cours et dontlafilière,qui comptepourprèsde16%de la production agricole totale,nebénéficie,àcejour,que de 3%des desides communautaires。 Laculpabilitén'ajamaisétéunbon terreau pour les revendications。

(1){L'Europe autorise la promotion des produits AOC,demêmequecelle des fruitsetlégumes«génériques»,mais pas celle de la«nationalité»des produits}。

{{Marie-NoëlleBertrand}}