500 000 contre laregression sociale

19
05月

Les pronosticssyndicauxespéraient30万个表现。 Ilsontété500,000salariésdusecteur publicetprivé,syndiquéspourla plupart mais pas toujours,et militants de partis de gauche,àdéfilersouventen famille,avec drapeaux,banderoles et pancartes endescorpègesserrés,mélangés,massifs。 Il s'agit de la plusimportantedémonstrationdeforce depuis le mouvement contrelaéformedesretraites de 2003. Les septsyndicatsàl'inprisedecettejournéeationalede manifeations localesontréussileurpari。 Autourduthèmefédérateurumaintien des 35 heures,lescorpègesontfait le plein dans toutes les villes de France。 Les drapeauxdesdifférentssyndicatsontétépartoutvisibles,laCGTétantomniprésente,la CFDT effectuant unretourrendrquédansla rue。 «Le gouvernementdoitréaliserquelessalariésnesont pas dupes de ses slogans hypocrites»,a a a a Bernard Bernard Thibault,secrétairegénéraldela CGT。 FrançoisChérèque,numéro1de la CFDT,s'estéjouid'undmob««trèsforte»,tandis que Jean-Claude Mailly,领导者de FO,lancédejoyeux«Çamarche! »。

«Aujourd'hui,ils foutent en l'air les 35 heures,demain ils vont faire tomber tous les acquis»,s'estinsurgéunexpantantparisienpiétinantauseindudéfiléleplus fourni avec 90 000参与者annoncésparles syndicats。 Àquelquespas,la banderole CGT de Renault宣称:«非辅助用品,mourir,du temps pour vivre! »。 Si l'idéede«travailler plus»ne fait pas recette,celle de«gagner plus»monteindéniablementenpuissance。

Public-privéensembleàinstersester

Lecorpègelyonnais,gros de 15 000 personnes,abalancéaurythme de«Salariésendanger,tous ensemblepourrésister»,celui de Strasbourg,au son de«Public-privé,c'est tous - ensemble qu'on va gagner» ,tandis que parmi les 50 000 Marseillais,les pancartes ont fleuri:«Ne perdons pas notrevieàgagnerl'argent du MEDEF»。 Bien plus qu'un simple coupdecolèreàl'encontredu projetderéformedutemps de travail actuellementendébatàl'Assembléeationaryale,le sentiment s'stouroutexprimédurefus d'êtreleslaissés-pour-compte de la政治政治和政治委员会,政府委员会,政府委员会,政府委员会委员会委员。 Dans ce cadre,la perspectiveduéférendumaintritélathématiqueeuropéennedanslescorpègesavecl'éclosiondemots d'ordre,badges et pancartes hostiles au projetdetrartéprincipnelururopéen。

Le choix de manifester unsamediaprès-midi a semble-t-ilfavorisélaparticipationdeslalariésdusecteurprivé? ÀMarseilleles ouvriers de Lustucru-Riz d'Arles ontmontréleurdeterminationàvoirrenaîtreleurusine,àBrestles personnels de Thomson,Thales,Jabil Circuit,sitesmenacés,ouvraientlecandège。 Le petit village de Saint-Auban,dans les Alpes-de-Haute-Provence,étaittundalementmobilisé,avec plus de 3 000stantants,contredecécisiondetotal de supprimer 380 emplois dans son usine Arkema。

un gouvernement dur d'oreille

Le principal enseignement decettejournéetient enuneréclamation,unanimementexriméeetpenséealendundébut,un premier geste debonnevolonté:le retrait du projet de loi de remise en question des 35 heures。 Mais,loin deconsentirà«entender»le message de la rue,lesréactionsgouvernementaleslaisse craindre un nouveau passage en force。 «Au nom de quoi retirerait-on un projet de loi qui accordeunelibertésupplémentaire? »,s'estseraméhiersur Ra​​dio J,Jean-FrançoisCopé,porte-parole du gouvernement。

Àvoirla mobilization des principaux partis de gauche danslescorpèges,l'échodesmanifeations devraitretentiràl'Assembléenationale。 Leséputésachèventaujourd'huila discussion sur le projetderéformedel'organization du temps de travail avant de passer au vote solennel demain。 Nul doute que Marie-George Buffet,美国国家电影节,美国国家电视台,电影节目主持人,电影节目主持人,电影节目主持人。 FrançoisHollande,首席部长社会主义者,自然主义者,自由主义者,自由主义者,民主党,民主党,民主党,民族主义者,民族主义者,民族主义者,民族主义者,民族主义者,民族主义者。

Quoi qu'il en soit,lesuccèsdecettejournéesonnenecomme unincentivementàcontinoer。 Les syndicats ont d'ailleursimmédiatementattrapélaperche。 BernardThibaultconsidèrequ'ilest«deleurresponsabilitéderéféchirauxsuitesàdonner。 Si nous sommes sans cesse plus nombreux,le gouvernement va devoir changer»。 Alors queleprésidentdela CFTC Jacques Voisin确保qu'«il y aura des suites»,que la FSU«compte poursuivre le mouvement»,que Solidairesespèreque«la mobilizationnes'arrêtepas»,Jean-Claude Mailly anannoncé mettreendébatdansFOlapossibilitéde«discuter avec les autres organizations pour organizerdesarrêtsdetravail ensemble»。

Paule Masson