Assembléeationale。 La Constitution selon EmmanuelMacrontancéeparl'反对派

19
05月

Lesdéputésd'empratetonttedédécélaréformempulnelnelleprévueparl'exécutiflorsde l'ouverturedesdébats。 Une tentative de«monarchisation»fustigéeàtauchecommeàdroite。

L'été,parfois,l'activitéparlementairese calme。 Sauf que le gouvernement a choisilajournéed'hier,un 10 juillet,pour lancer l'examen desaréformeconstratenelleàl'Assembléeationationale。 Le projet,qui求de sa saigner uneVeRépubliquédéjàtrèsmalade,aétésavammentbaptisépourune«démocratieplusreprésentative,Responsable et efficace»。 Un titre trompeur,puisque l'ambition globale de l'exécutifestexactement inverse,comme l'onldécétousles groupes d'against lorsdedébatsplusque houleux。 Pas moins de 562 amendementsontétédéposésavantl'examen de l'article 1 delaréforme,preuve que les propositions macronistes sont loin de faire l'unanimité。 «Cetteéformevaaffaiblir le Parlement,accinîtrelesinégalitésdepouvoir de laVeRépublique,priver des territoires de leurjustereprésentationndécoupantlaFrance au scalpel,affaiblir le droit d'amendementdesdéputés,et nous proposed d'aller plus loin en累积精神和累积精神!累积精神! »s'estindignéledéputéSébastienJumel(PCF)。

«Une attesansprécédentauprincipedeséparationdespouvoirs»

Le fait qu'Emmanuel Macron,lorsduCongrèsdeVersailles lundi,aonannoncéqu'iléclamelui-mêmeunamendement sur le projet de loi a mis le feu aux poudres。 «Cela porte une attesansprécédentauprincipedeséparationdespouvoirs»,一位非凡的塞巴斯蒂安朱梅尔。 Lecontenumémedecet amendement afortementémuleséputés,puisqueleprésidenturhaitepouvoirrépondreauxparlementaires lors duprochainCongrès。 «Ce n'est pas轶事:c'est un changement derégime! S'ilyaréponseduprésident,ilyadébat。 Celarevientàundiscours depolitiquegénérale,et il doit y avoir vote。 LeprésidentdevientResponsable devant le Parlement。 Il est le chef delamajorité。 Quiddel'électionprésidentielleuusuffrage universel? Dèslors,加上rien ne la justifie»,s'estnavréChristianJacob,présidentdugroupe LR。

«Au fond,la tribuneduCongrèsrendfou。 Nous l'avons vu avecleprécédentprésident(quiyadéndndu)ladéchéancedenationalitéetnous venons de le revoir»,railléJean-LucMélenchon。 L'insoumis,trèscritiqueenvers l'actuelle«transition entre lamonarchieprésidentiellelalamonarchieprésidentielleabulolue»,considèrecetteréformemessusnellecomme le point d'orgue de l'une des«sessions parlementaires lesplusréactionnairesquele pays ait connues» 。 Pointant un climat antiparlementariste sciemment entretenu par l'exécutif,ilaétérejointsur ce point parYvesJégo,quis'estlivréhieràunplaidoyer pro-Parlement avant de quitter la vie politique。 «L'antiparlementarisme est un poison,un poison mortel qui faitpeuàpeumourirlesdémocraties»,prévenul'éluUDI。 Lecoprésidentdece groupe,Jean-Christophe Lagarde,a luiaussipapésurla table:«Nous avonsleprésidentleplus fort d'Occident et le Parlement le plus faible de touteslesdémocraties! »Défenseurdel'actuel nombrededéputés,au motif que«ce n'est pas parce qu'ils seront moins nombreux qu'ils auront plus de pouvoir,bien au contraire! »,il a lui aussi dit craindre une«monarchisation»etappeléànepas«humilierleSénat»,ce quireviendraitàtermeàun«démembrement»des deuxchambreslégislatives。 Ilameêmefaitunparallèleentrele premier Empire,durant lequel les parlementaires pouvaient«débattresansvotos ou votossansdébattre»,etlaéformeencours。 Enfin,ilaresignéurle faitqu'unemajoritéd'extrêmedroiteferait demain«exactement ce qu'elle veut»d'unrégimetelquesouhaitéparMacron etclairementmenacédevoter contrelaéformeenl'état。 UnegrandemajoritédesdéputésLR,dans unetribunehaignéedansJDD,onteuxacususél'exécutifdepréparer«la domestication,ladécompositionetlasémolitiondel'Assembléenationale»。 MaislessénateursLR,sans quicetteréformenepourra se faire,se montrent moins offensifs。 LepésidentduSénat,GérardLarcher,aurait une nouvellefoisrencontréMacronlasemainedernière,selon l'Opinion。 LorsduCongrès,leprésidentdugroupe LRauSénat,Bruno Retailleau,s'estmontrémoinsfrontal que son homologue de l'Assemblée,Christian Jacob。 Aprèstout,lareéductiondunombre de parlementaires faisait aussi partie du program d'unCertainFrançoisFillon,lors deladernièreprésidentielle...

AurélienSoucheyreavec Pierre Duquesne et Martin Gausseran