À图卢兹,«c'est assez»

19
05月

Lesglanéshiertraduisent de l'énervementetde l'inquiétudechezlesélecteursdeNicolasSarkozyàlaprésidentielle。

对应的区域。

DuCapitoleàlaplace Wilson,les lundis sontcalmesàToulouse。 Déambulantavecun un sandwich d'avaler durant le temps d'une pause trop courte,ousetéesenterrasse devantuncafé,lespersonnesinterrogéeshierentre midi et heuresrépondenttortefoisavec une certaine tension,préoccupéesouagacées,àlaquestionposée:« Si vousavezvotéNicolasSarkozy,àquoiattribuez-vous sa chute dans les sondages etcommentréagissez-vous aux turbulences dans le camp de l'UMP? »

雇员de bancursale du centre-ville,la trentaine,cetsmployéneregrette pas,«pour le moment»,son bulletin de vote du 2e tour en faveurdel'hôtedel'Élysée。 «J'attendais sans doute trop de ses engagements de campagne,surtout pour le pouvoir d'achat»,confie-t-il en indiquant qu'ilneperçoitque1 260欧元parmoisaprèsneufans d'ancienneté。 «Puis,ajoute-t-il,il en fait un peu trop sur le plan people et compagnie ...»Deux tables plus loin sur le devantdomêmebistrot,place Wilson,deuxjeunesétudiants,EugénieetArnaud,abondent dans le mêmesenset confirment que beaucoup de leurs amisjugentexaspérantantantscomportementsduprésidentdelaRépublique。 «Il n'estpascohérent,il restefermeàl'automnefaceauxgrèvesdessalariésetcèdeen48 heures aux chauffeurs de taxi afin de remonter dans les sondages,on ne voit plus que lui et Fillon ne risque pas de lui faire de l'ombre ...»

Place du Capitole,问题exaspèreplusd'un et plus d'une:«C'est assez,Monsieur。 Tout cela est la fautedesmédias»,répondentssèchementdeuxdames,lacinquantaineélégante。 Impossible d'aller plus loin dans l'échange。 De l'énevementofulicableaussi parmi ces trois cadres des services municipaux:«Lesdiseperéqueconnaîtladroite aujourd'huisontéelles,mais lesvraisproblèmesnesont pas ceux de Neuilly ou delaportetitépersonnellede Sarkozy,l'essentiel n' estpaslàetles journalistes devraient parler d'autre选择了。 »En terrasse d'undescafésdela place,deux cadrescommerciauxéchangentdesinformation professionnelles。 Leurréponse,lamêmepourtous les deux,trahit une crispation certaine,maiswournéécettefois versleursamitiéspoliticaliques:«Maintenantçafultit,nous avons un peu peur de la suite,il fautqu'ilsarrétentleursplaisanteries ...» Un adjoint au maire de droite,de nouveau candidat,tente de minimiser l'impact des vives turbulences du camp Sarkozy sur l'enjeu desmunicipalesàToulouse:«Oui,il ya actuellement du brouillage danslatêtedesgens,mais il reste quatre semaines pour qu'ils reprennent leurs esprits ...»

ParmilesélecteursquisesontronroncéspourNicolas Sarkozy,il ya ceux qui disent qu'il en rajoute trop。 Et les autresquiconsidèrentqu'iln'en fait pas assez,comme ces deuxjeunesesthéticiennesquitiennentsalonprèsduCapitole。 Elles mettentcependantàl'actifduprésidentqu'ellesont choisi le«travailler plus pour gagner plus»:«Ça,c'est une bonne choose»,apprécient-elles,tout en reconnaissant qu'aucune deleursocloyéesn'a àcejourrevendiquéquelquesheuressupplémentaires。 Elless'avouentdéçuesquantàl'essentiel。 L'essentiel? «Il n'apasétéaussiloin qu'il avait dit surlesétrangers,il est trop laxiste sur l'immigration。 »Pas d'autre评论。

阿兰雷纳尔