«Un couple couple et ordinaire»

19
05月

Christophe MericaGérédesupupérettesCasinode1989à1998enrégionRhône-Alpes。 Pousséàboutet«harcelé»,il a fini pardémissionner。

Inguiniel(莫尔比昂),

envoyéespéciale。

Vaulx-en-Velin,findesannéesquatre-vingt。 Pascale estauchômagedepuisplusieurs mois。 Elleaétéenterdeusede chaussures,elle est femme de militaire,son mari est sergent dans l'arméedeterre。 Elle est enceinte。 «Un couple couple simple et ordina vivant en HLM»,dit Christophe。 Lui s'impatiente en uniforme depuis qu'il n'estpluscélibataire。 Il ronge sonfreinàl'idéed'unecrièredéjàtracée,«purement fonctionnaire»,oùilgraviraleséchelonsselonunplanpréétabli。 Pascalereèreunepublicitédansles journaux:Casino,lachaînedeperpermarchés,recrutedesgérantspourses boutiques deproximité。 «Je cherchais une remversion dans le commerce,c'étaituntravail pour deux,avec un logement et des perspectives。 »Adieu la vie de caserne。

Inguiniel,automne 2007,un bar-tabac-journaux,vitrine无可挑剔,devant l'église。 ChristopheestpropriétaireduChalut,en quai dans un village du Morbihan,àunevingtainedekilomètresdeLorient。 «Je parle parce que je garde une certaine rancoeur。 »Sa voix est calme,pourtant。 Mèches金发,sesmainsposéesurlatableadosséeaubaby-foot,rasédeprès,chemise rouge grenat,ilapréparédesnotes pour ne rien oublier。 D'emblée,ilprécise:il ne regrette rien,il a appris«sonmétier»chez Casinoetvécudebellesannées。 Seulement lestroisdernièresonttoutgâché。

Juin 1989,Christophe et Pascale se portent volontaires pourdevenirgérantsmandataires。 Ils重演首映式,ilssontmariés。 «Après,ils venaient nousvoiràdomicile。 Pour se faireuneidéedel'intérieurdesgens,pour les classer socioprofessionnellement。 »Les candidats se voyaient ensuite attribuer des succursales plus ou moins cossues,dans des quartiers plus ou moins populaires。 «Nousétionsuncouple ordinaire,on eu une boutique dans un quartier ouvrier,avec un logement simple。 »

Casino est,àl'origine,une entreprise familiale。 Saint-Étienneensait quelque选择了,son stade,le chaudron,portemêmelenom du fondateur。 La famille Guichard,«un patron paternaliste,trèsexigeantmaistrèshumain»,explique Christophe,«celuiquiétaitàlatêtedel'entreprise connaissaitlemétier»。 Luin'avécuqueles derniers soubresauts de cette histoire,quand«lesénarquesvenantdesécolesdecommerce»sontarrivés。 Il se lance,aussi,quand les grandes表面poussent comme des champignons,et engagent la lutte avec le«peti​​t commerce»。 Fin d'uneépoque。

Leurpremièreplassicest mincule,ils touchent 6 000francsàdeuxpar mois,le temps«d'apprendre le boulot»。 Ne pas compter ses heures,mais,enfin,«gagner en fonction de ce qu'on produisait»。 Unedeuxième精品店,加上grande,maisdotéed'unlogementsiétroitqueles deux filles dorment dans la chambre des parents qui,eux,se contentent du salon。 «Debellesannées。 »Lerécitneconnaîtpasde pause,d'hésitation,de temps mort,Christophe pourrait«en parlerjusqu'àdemainmatin»。 Épicier的竞争。 Jusqu'àcetempsoùlavoix s'affermit,puis se durcit,oùledébit'accélère,les gestes se font plus amples,un peu de rougeur aux joues。

Latroisièmeboutique est bien plus grandeetrelookée,le logement de160mètrescarrésleséblouit。 «Uncadeauemponisonné不可能àrefuser。 »Chez Casino,comme ailleurs,si le chiffre d'affaires du mois dejanvierétaitde20 000欧元,ildoitêtrede«20 000欧元+»l'annéefuivante。 La moindre variation sur chaque produitestexurinéeàlaloupe par un un insteur delsedéléguéscommerciaux,chargésdesvisites dans les boutiquesduréseau。 «C'est normal,dit Christophe,j'ai toujours fait monboulottrèshonnêtement,trèsconsciencieusement,mais j'avais parfois besoin d'unepiqûrederappel。 »Le chiffre d'affaires de la succursale qu'il vient de prendreengéranceesten chute libre。 Intermarché,Lidl et Ed sesontinstainésdansle bourg。 Rienàfaire,«lesrésultatsnesontpaslà»,et tous les soirs,il remonte au salon avec l'appréhensionderecompter la caisse。

Lescontrôlesdesdéléguésdeviennenthebdomadaires,puis quotidiens。 Ils lancent desremarquesinvérifiables:«Aucafé,vousn'êtespasdutoutapprécié»,des reproches oppressants:«Vous ne savez pas faire une commande»,des menaces insidieuses:«Vous devriez ouvrir le lundi»... Christophe n 'est pas bien vu。 C'est un faux calme,pas«uncaractèreTefal»,il prend tout«aupremierdegré»et dit doucement qu'il ne se laissait pas faire。

Mais c'est si dur,le stress,la pression,ne plus trouver le sommeil,jusqu'àcoujour de1998oùrave13 heures,l'inspecteurgébarqueavec sesquatredéléguéspourun«passageàtabacverbal»。 Au couple Meric,ils lancent deux heures durant:«Vousêtesdesbonsàrien,vousn'avezqu'àpartir。 »克里斯托夫:“我们的心理因素已经消失了。 Ilsontréussiàmefaire croirequej'étaismauvais。 Je l'aittrèsmalvécujusqu'àenvisagerdes choses terribles ... Et aujourd'hui encore,je ne supporte pas l'échec,çam'estdevenu physiquement insupportable,j'ai des douleurs。 »

Son bar est coquet。 Quel-pierresres的照片ornent la salle du fond,égayéepardes boiseries peintes en blanc,des baguettes bleues,un comptoir rutilant。 Il l'aachetéenjanvier 2005,aprèsavoirreprisuneépiceriedanslesCôtes-d'Armor。 C'estààqu'ila lu dans l'Huma l'histoire du coupledegérantsetqu'iladécidédetéléphonerpourjoindre l'avocate。 Ilestprêtàtémoignerlorsd'unprocès。 Lui,pourtant,n'ajamaissongéàatraquerCasino。 «Je n'aurais pas eu le cran。 Céétaientlesseuls revenus de notre couple,onétaitlogés。 Eteuxn'hésitaientpasànousfairepeur。 在一个penséàdémissionner上的组合... Jusqu'au时刻oùonn'a pas pu faire autrement。 »Le couple jette l'épongeenmai 1998。

Leécitdururédadede deux heures。 Entre-temps,les clients se sontaccoudésaucomptoir。 Christophe代表服务,chez lui,pour lui。 Audepart,il avaitsimplementprévenu:«Mon histoire n'est que le parcours moyen,banal,d'un coupledegérantschezCasino。 »

LénaïgBredoux