La charte d'Amiens,分和après

19
05月

Syndicalisme。 Lors d'une table ronde,les leaders de la CGT,la CFDT etFOréaffirmentl'indépendancedessyndicats vis-à-des du politique,mais sontendésaccordurl'unité。

Indépendanceàl'égarddespartis,vocationàregroupertous les travailleurs par-delàladiversitédeleurs views,pourmeneràbienune«double besogne»:gagner des«améliorationsimmédiates»du sortdessalariésetoeuvreràunetransformation radicale de laasociété... Il ya tout justeunsiècle,lors de son9econgrès,la CGT couchait noir sur blanc ces principes fondamentaux dans untextetrèsvitepasséàlapostéteséousle nom de charte d'Amiens。 Que reste-t-il aujourd'hui de l'esprit de la charte d'Amiens? La问题étaitposée,mercredi,dans le cadre d'unejournéed'étudeorganiséeparla revue d'histoire Mil neufcentàlaBibliothèquenationale de France,auxsecrétairesgénérauxdela CGT,la CFDT et FO。 L'indépendance? Les trois syndicats larevendiquentdésormaishautet fort,tirantlesleçonsd'unehistoiretourmentée。 Il fut un temps,aprèslarévolutionrussed'Octobre,oùlaCGTadûforeronterune«volontéd'instrumentaliser le mouvement syndical»,de«suprématiedupolitique sur le syndical»,rappeléBernardThibault。 Sur ce plan,mêmesila question«n'estpasrégléeunefois pour toutes»,l'esprit de la charte est«de nouveau la boussole»des syndicalistes。

关系étroitesavevele PS

Avispartagéparle patron de la CFDT,organization qui,elle aussi,dans lesannéessoixante-dix,entretint desrelationsétroitesavevele PS。 FrançoisChérèquefaitremarquer que les trois centrales«n'ontjamaisétéaussiclaires»qu'aujourd'hui dans le refus de donner des consignes de vote lors des scrutins politiques。 Desoncôté,FO,néed'ncscission de la CGT en 1947 au nom de l'indépendance,maislongtempsaccuséedeparti pris anticommuniste,garde la charte comme«uneréférence»,dit Jean-ClaudeMaillyprécisantquel'indépendance s'entend aussi«vis-à-vis du patronat,des religions et des sectes»。

第二点收敛:ladifférencecettefois de la charte d'Amiens qui esquissait un projet de rupture et affirmait l'idéequele syndicat pouvait«suffireàtout»,les trois centrales ne se veulent pas«porteuses d'un projet desociété»,tel«un horizo​​nachevéàcibler»,selon les mots de Bernard Thibault。 Ce qui nelesempêchepasd'avoir«l'ambition d'intervenir pour transformerlaasociété»。

un syndicalisme«unifié»

La charte,contirementàuneinterprétationfréquente,neserésumepasàsoconitresur l'indépendance; elle exprime aussi l'idéed'unsyndicalismecertestraversépardes tendances diverses,mais«unifié»,rappelait l'historien Jacques Julliard,animateur de la table ronde。 Quid aujourd'hui de l'unité? Sur ce plan,«lesyndicalismefrançaisn'apas su garantir l'esprit de la charte au fil du temps»,constate le leader de la CGT。 Silesdébatsentresyndicalistes sont«normaux»sur lameilleuremanièredeconstruire un rapport de forces,observe-t-il,«leproxlème,c'est que,chaque fois qu'il ya divergences,celadébouchesurdes clivages,des断裂,和finalement une dispersion»。 «Pluralismedesidées,des approches syndicales,oui,maisçaune veutpasforcémentdirejuxtaposition d'une multitude d'organization! »,长矛Bernard Thibault。 et de plaider pour denouvellesprocéduresdémocratiquesdansla conduite de l'action,afin d'éviter,lorsdenégociationspar egmple,la«divisionsystématique»。 Point de vue partiellement reprisparFrançoisChérèque,réclamantunnouveau mode de validation des accords,basénonplus sur«le principe d'opposition»,mais sur«unemajorctéd'integle»,pour favoriser le travail en commun des syndicats。 Maistonalitédifférentedansla bouche de Jean-Claude Mailly,pour qui le pluralisme,s'il n'est«pas un objectif en soi»,sembleindépassable,le leader de FO limitant saperspectiveàlarecherche de«l'unitéd 'action sur des bases claires»。

Yves Housson